Quatre garde-fous à connaître avant d’acheter un logement neuf

Century 21 a récemment dressé une liste de quatre dangers qui vous guettent lorsque vous achetez un logement neuf. Dans un contexte où la Belgique jouit du parc de logements le plus vieux d’Europe, avec une moyenne d’âge des bâtiments qui avoisine les 52 ans.

Le réseau d’agences immobilières Century 21 a relevé une baisse de 15 % des ventes de biens immobiliers neufs. Une tendance qui se confirme depuis quelque temps alors que le parc d’habitations en Belgique est l’un des plus vieux d’Europe.

De l’étude de Century 21 menée en collaboration avec des architectes, des notaires et des experts financiers, il ressort les quatre éléments suivants :

 

-1- La conviction qu’ « une nouvelle construction est chère »

Il est assez répandu dans l’esprit des gens qu’une nouvelle construction coûte bien plus cher comparé à une habitation existante. Il est vrai que les nouvelles constructions coûtent un peu plus cher. Il faut prendre en compte la TVA qui est de 21 % et le prix des terrains n’est certainement pas moins cher qu’avant.

Mais ça, c’est si on résonne à court terme. Car, par exemple, sur le moyen, voire le long terme, une nouvelle construction vous fera faire des économies au niveau énergétique. Sans parler des frais de rénovation inhérents aux constructions existantes que vous rachetez.

-2- Le piège des « doubles charges »

Assez régulièrement des couples font l’acquisition d’un appartement sur plan et se lance immédiatement dans le remboursement du bien, avant que sa construction ne soit terminée. Mais si vous louez un logement temporaire durant les travaux et que ces derniers s’éternisent, vous vous retrouvez ainsi avec des doubles charges.

-3- Loi Breyne : Des règles très strictes au niveau de la responsabilité dans le chef du maître d’ouvrage

Il est important de savoir que si vous achetez un bien sur plan, vous êtes protégés par la loi Breyne. Une loi très stricte qui fixe un cadre bien précis pour le maître de l’ouvrage. Une fois la réception du bien réalisée, l’entrepreneur ne peut pas vous laisser en plan dans le cas de figure où vous deviez rencontrer des soucis.

Raison pour laquelle vous avez un an de temps entre la réception provisoire et la réception définitive pour signaler les soucis éventuels à l’entrepreneur.

-4- Visitez votre chantier et suivez son évolution

Vous avez la possibilité d’éviter pas mal de soucis durant la construction de votre bien, alors pourquoi vous en priver ? N’attendez pas la remise des clés. Prenez régulièrement rendez-vous avec le chef de chantier afin de rester informé.

Tags

"